Articles

Affichage des articles du janvier 8, 2012

Ballade sur la beauté

Montrez-moi votre beauté  Et je vous montrerai  Ce que c'est que d'être aimé
La passion est mal avisée Si vous voulez progresser Lorsqu'elle n'est accompagnée De sentiments partagés
Montrez-moi votre beauté Gente dame et vous verrez Ce que c'est que d'être envié
Le bonheur est sur-évalué De nos jours nous sommes forcés Si vous voulez être préparé Il faut vivre pour espérer
Montrez-moi votre beauté Je vous en supplie, tête baissée

Mon pays - Intro

Mon pays
Mon pays est en moi. Il est dans mes valeurs et mes comportements que j'entretiens avec la société. Je le vois autour de moi en marchant dans la rue. Je le sens comme je sens comme une odeur inoubliable. Je le goûte et savoure ses mille saveurs aussi amer et douces soient-elles. Je l'entends battre son rythme au plus profond de mon existence. Je le touche à travers mes actions et mes pensées. C'est la feuille d'érable et la fleur de lys. C'est le sirop d'érable et le hockey. C'est l'anglais et le français. C'est le rapprochement entre mon voisin et moi. C'est l'océan et les prairies. Mon pays me défini et je défini mon pays. Je m'appelle Yann Roshdy. Je suis étudiant en soins préhospitaliers d'urgence au cégep Ahuntsic et j'ai 24 ans. Je suis né au Québec d'une mère Québécoise et d'un père Marocain. J'ai été élevé seul par ma mère et je suis chrétien non-pratiquant. J'ai décidé d'écrire sur ce que j'…

J'ai assisté à la fin de l'amour

J'ai assisté à la fin de l'amour
J'ai assisté à la faim de l'amour L'envie de dégusté tout aux alentours  Induit peu à peu et ce à chaque jour Vecteur de base qui joue des tours
J'ai assisté à la fin de l'amour Mille messages, tous si lourd De sens et qui nous coupe court

Une salsa épicée

Rouge et violent un mirage Souvenir passionant d'un autre âge Me mets tout simplement en nage Sans même être sur le bord de la plage
Comme une colombe gracieuse Elle vole et vole, cette précieuse Dans un ciel vide tel le néant Me dit ''plus maintenant''
Une danse s'engage fébrile le danseur Au cas où se glisserait une erreur Piquante s'avère cette sensation De palpitation qu'éprouve ce petit garçon

Je commence à écrire vraiment?

«À ce point-ci je me dis que mon récit se dirige vraisemblablement vers une comédie romantique. J'ai toujours su que j'étais un romantique après tout. Probable que je n'ai pas encore trouvé la bonne personne à qui destiner mon attention pleine et entière. Que chaque secondes je sois hypnotisé par son regard pénétrant mon armure pour me captiver jusqu'au tréfond de mon existence. Que son parfum titille mon nerf olfactif au point d'être impossible à jamais d'être effacé de ma mémoire. Que toucher sa peau soit comme peindre une toile infini aux formes surréalistes et extraordinaires. Que sa voix soit la plus belle mélodie que j'aie entendu. Que lorsque je l'embrasse elle goûte la vie. Ma vie avec elle.»

L'idée aussi d'écrire après avoir regardé une comédie romantique. (Midnight in Paris) C'était écrit dans le ciel mais bon. Il me semble que j'aime écrire comme un romantique. Donc voici un extrait de ce que j'ai écrit à ce point.

Le tourbillon

Le tourbillon

Dès l'éveil, les premières pensées me harcelent Une vrille qui m'empêche de monter en selle Vicieuse cette routine qui m'accable

Mon esprit préoccupé s'emporte Mon corps agi en ouvrant la porte Impossible de se cacher la tête dans le sable

Mille pensées durant l'acte Mille pensées accélérant le tourbillon Mille pensées sans entractes Mille pensées projeter dans le tourbillon

Définition: Homme distingué, ayant un comportement irréprochable

Se promenant dans la rue un homme bien charmant Dépourvu de malhonnêteté, coiffé d'un bonnet d'enfant Le coeur libre et serein, entêté à se faire aimant Ô combien croissant se font ses sentiments
Son chemin faisant, un danger il préssent  Une dame aux charmes tout à fait accablant En péril face à un être méprisant  Le pourfendre serait tout à fait inélégant 
Son chemin faisant, un ami il prétend Autour de lui des remarques l'inquiétant Mensonge l'incarnant tel un mécréant Lui compliquant son devoir de gentleman
Dames aux abois le premier je serai présent Vous pouvez me compter parmi les plus élégants En matière d'amitié il est très important De pouvoir faire confiance à ces sentiments Pures et simples qu'en les exprimant Ne peuvent à jamais être inexistants La bonté, la gentillesse, l'amitié envers les femmes Les préceptes de ce gentleman