Articles

Affichage des articles du janvier 29, 2012

La peur

Cumule de vérité insoupçonné 
Que la mule est porté à hameçonner
Pourriture visqueuse de jugement
Culture désireuse, décidément


Comportement inopportun pour le commun
Balbutiement qu'aucun puise d'un tel défunt
Un jour noir que l'ivoire dépasse au change
Embruns d'humour pourvu de cette gloire d'ange


Vendange de l'automne pure face à ce vent
Échange de l'homme sûr qui glace le sang
Torrent de braise qu'effleure ces pleurs
Guettant cet aise du coeur jusqu'à ce qu'il meurt

Muselé

Unique parmi la foule balbutiantRejeté par la majorité Peu importe les faits consternant Une preuve simple de futilité
Regards figés, une ambiance glacés Facile de porter un jugement déplacé  Dérangement pour certains Mais quel bande de crétins
Ces niais à la tête enflée Sont très bien camouflés Facile pour eux de souffler Et le forcer à s'essouffler

Ce n'est pas tout

Je sais que ça semble un peu flou
Sachez que l'amour n'est pas tout
Il peut sauvagement détruire des vies
Outrageusement séduire les plus fous


La passion de moment, ce sentiment
Pousse les affables à mentir gentiment
Pousse les crédules à l'égarement


Songe d'un baisé ardent, virevoltant
Impossible de se sentir défiant
Pourquoi résister devant l'arrogance
À l'affût de ce danger si pressant


Prescience pour l'évènement ultime
Le moment fatidique avant le crime
L'instant avant le drame est si sublime



Cette sacrée bouteille de vin

Une bouteille de vin à portée de main
À quoi bon tout reporter à demain?
La santé, le bonheur des mal famés 
Buvons le présent de ce mal aimé


Rond en bouche 
Gare à cette touche
Elle a fait mouche


Une bouteille de vin à portée de main
Une seconde serait encore plus divin
Profitons de l'astuce du devin
Plaisir partagé au genre humain


Fruité et éclaté
Quel choix éclairé
Ces désirs variés


Une bouteille de vin à portée de main
Je ne passerai pas par ces quatre chemins
Autant bien en ouvrir une dernière
Et pénétrer cette délicieuse clairière


Aucun arrière goût ;)

Les enfants

Depuis ma plus tendre enfance, j'ai vécu selon un principe simple: les problèmes sont faits pour être réglés. J'ai grandi en appliquant ce principe autour de moi. Quand je vois un problème je tente de le résoudre, je donne un avis, des pistes de solutions, j'exprime mon accord ou mon désaccord à qui bon désir l'entendre. Il se peut que je manque de tact ou que je sois trop honnête. Bien que je ne sache en aucun cas ce qu'il y a de mal là-dedans. 


Aucun problème est insoluble. Aucune situation est sans issu. Une question doit avoir sa réponse. Je suis une personne de principe. J'ai beaucoup de morale et d'humilité. J'essais de grandir dans cet univers morose et sans scrupule. Je crois en la fraternité, le communauté et le rapprochement des individus afin de progresser en groupe. D'être confronté à l'injustice, l'égocentrisme, l'égoïsme et le manque de respect m'active à coup sûr. J'aime combattre ces infamies en l'honneur du bi…

L'antisocial

L'impuissance m'habite, malgré ma chance
Autour de moi, des gens suivant cette danse
Valse mélancolique en trois temps simplistes
Le déni de cette société me rend si triste


Le grondement s'amplifie suivant un crescendo
Une transition vers un avenir débilitant
Comment faisait-on pour vivre avant?
Avec tant de maux, tant de couteaux dans le dos


La saturation de l'existence démontré
À quoi bon crier si personne n'entend
Ils restent là à regarder ce sang qui s'étend
Je reste là tranquille, incapable de contrer