Articles

Affichage des articles du novembre 1, 2015

L’éloge de la paresse

L’éloge de la paresse: une leçon de Nietzsche et Thoreau afin de vivre sa vie philosophique et trouver le bonheur dans cette société brisée
Qu’on le veuille ou non, notre culture occidentale est très marquée par des siècles sous l’égide du christianisme. Encore aujourd’hui, ce régime de valeurs et de foi nous a transmis un idéalisme ascétique que nous tentons d’atteindre dans nos vies. Depuis notre jeunesse, on nous sermonne afin de nous faire comprendre qu’en travaillant fort et en aidant notre prochain nous aurons accès à une vie idéale remplie d’arcs-en-ciel avec une maison parfaite, des enfants parfaits, un époux ou une épouse parfait, des enfants parfaits et un chien qui s’appelle Spot. Le rêve américain. Cet idéal de vie, que les chrétiens voyaient comme récompense après la mort, le libéralisme et la sociale-démocratie nous l’a vendu dans la vie réelle.
Et ça nous rend malade.
Il faut “jouer le jeu” afin de “gagner” cet idéal; il faut gagner à la loterie de la médiocrité, être bien…