Articles

Affichage des articles du novembre 8, 2015

Les larmes d'un réactionnaire incompris

Les larmes d'un réactionnaire incompris
Les médias nous ont parlé en long et en large de tous ces réactionnaires. Les biens-pensants, les élitistes, les politiques, les bobos et les militants progressistes en font un portrait sombre. Le but est simple, affubler les intellectuels anti-libéraux d'une étiquette "joue le jeu de l'extrême droite" afin d'éviter d'être confronté à un débat d'idées. Éric Zemmour et "Le suicide français", malgré ses délires freudiens, nous donne une lecture de 40 ans du libéralisme qui cache quelques critiques tout à fait recevables si nous avons l'intégrité intellectuelle et si nous nous donnons la peine de faire la recherche. 
Sur la forme, le livre est un journal de bord suivant les événements de mai 68, la chute politique du gaulisme et du colbertisme, l'influence de l'ère Reagan-Thatcher, l'avancée inviolable du libéralisme, la création de la banque centrale européenne, le traité de Maastricht e…