Articles

Affichage des articles du janvier 17, 2016

La Norme ou la Vie

La Norme ou la Vie
On me reproche souvent d'être intransigeant au point d'imposer des points de vue de manière catégorique, comme si c'était des vérités intrinsèques. Bien loin de là, j'affirme avec constance que je ne suis qu'un simple homme raisonnable et mortel. Néanmoins, ce que j'exprime avec vigueur reste une réalité vécue et sentie avec mes sens et interprétées par ma conscience. Or donc, afin de sortir du faux dilemme de l'objectivité et de la subjectivité via les artifices fumeux de la dialectique et de la sophistique idéalistes, ce que je propose est plutôt l'acceptation de sa propre subjectivité et la compréhension de l'Autre par la conjonction entre l'empirisme et la méthodologie épicurienne. 
L'humain, contrairement aux phénomènes naturels, reste une entité douée pour la contradiction. C'est par mes expériences personnels ainsi qu'avec mon expérience de professionnel de la santé que je suis arrivé à cette conclusion. In…

Lucrèce et la Nature des choses

"Enfin, suppose que la Nature prenne la parole soudain,
et adresse en personne, à l'un de nous, des reproches de ce genre:
'Qu'est-ce donc qui a tant de prix pour toi, mortel
que tu te laisses aller à cet excès de plaintes maladives?"

C'est portée par le vide que notre divine société
Cherche à survivre cet ère de nihilisme contrôlé
Par la surenchère des besoins impossible à satisfaire
Ces désirs mimétiques achetés pour nous distraire

Le génie de Lucrèce vient d'une vision du temps cyclique
De la Nature de chose qui nous enseigne une pratique
La simplicité frugale d'une vie de plaisirs finement calculés
Visant l'ataraxie et le lien avec la nature hors de la cité

"En effet, si la vie que tu as vécue auparavant t'a été heureuse,
et si, accumulés comme dans un vase percé,
tous ses agréments n'ont pas coulé complètement,
      et ne se sont pas perdus sans profit,
pourquoi ne te retires-tu pas comme un convive rassasié de la vie"

L…