Articles

Affichage des articles du mai 29, 2016

L'Homme révolté et briser des vitres

Trente individus masqués entrent dans une épicerie fine des bas quartiers. Trente individus viennent s'attaquer au Capital armés de leur Révolte. Ce Capital se nourrissant de la précarité des peuples et de ces phallus gourmands ornant les vitres de ce coupable d'embourgeoisement menaçant. Le crime raisonne de lui-même : "Mais à partir du moment où, faute de caractère, on court se donner une doctrine, dès l'instant où le crime raisonne, il prolifère comme la raison elle-même, il prend toutes les figures du syllogisme. Il était solitaire comme le cri, le voilà universel comme la science. Hier jugé, il fait loi aujourd'hui." (Albert Camus - l'Homme révolté) Trente individus symbolisent cet avant-garde éclairé d'un arrière-monde révolutionnaire prêt à entreprendre la révolution de l'esprit nécessaire à la révolution d'un monde.
Tonnerre de jubilations chez ces nihilistes absolus. Le grand soir est la suite logique de ce téléroman gastronomique. C…